image-a-la-une-autoroute-via

Communiqué de presse

Engagée dans la primaire des Verts, Cécile Duflot est venue aujourd’hui dans le Tarn nous expliquer que l’on n’a pas besoin d’une autoroute entre Castres et Toulouse.

C’est très aimable à elle, on l’en remercie, mais elle oublie juste que 80% des Tarnais sont favorables à cette l’autoroute, comme l’a confirmé le récent sondage Ifop pour la Dépêche du Midi.

Elle oublie aussi de façon invraisemblable les dizaines de débats publics, les études des experts, les kilomètres de rapports qui démontrent tous que l’autoroute est la seule solution pour un désenclavement rapide et sûr.

Mme Duflot est contre l’autoroute. Nous, nous sommes contre l’insécurité routière, contre la perte d’emploi, contre la création d’un désert médical, contre l’exode des jeunes, étudiants ou à la recherche d’un emploi. Nous sommes contre le déclassement d’un territoire qui reste l’un des seuls bassins de 100 000 habitants à ne pas être relié à l’autoroute.

Mme Duflot a choisi d’aller à Cuq Toulza, où il y a des opposants, et on les comprend, qui sont tout près de Toulouse et considèrent qu’une autoroute n’a pas d’utilité pour eux. Mais derrière, il y a tout un territoire qui souffre, qui ne veut pas mourir.

Venir aujourd’hui, comme Mme Duflot flatter les intérêts particuliers au mépris de l’intérêt général, est irresponsable pour tous les habitants du Tarn, qui ne l’ont pas attendue pour savoir ce dont ils ont besoin.